Journal de Citadelle

Ici les nouveautés, les coups de cœur etc...

lundi, 15 janvier 2024 16:23

Les heures heureuses de Pascal Quignard

Écrit par

Une  belle  page Parmi tant d'autres  : 

Chapitre  XIII

Le recoin des souvenirs du  monde

 

A la fin  de  l’été on range les  méduses, les caleçons de bain, les seaux  blancs  pour  ramasser  les coquillages, les filets de  pêche que  les enfants  poussaient tout au bord  de   l’estran dans  les  mares, à la  limite de  la  mer, les savates en corde et les chapeaux de  paille. On replie  les chaises  longues. On enroule  le  parasol aux teintes  pâlies. On  met  tout  cela au fond  du garage.

*

 

Et  nous aussi, quand  on  s’approche de la  mort,  on se cache dans  le recoin de son  salon, dans  l’ombre, auprès des  petites  lampes inclinées qui ne  blessent  pas  les  yeux,  dans  la  pudeur  de  la  peau  s’un corps que  l’âge a enlaidie ou du  moins  a étirée et  a  plissée, dans  l’évitement  du  lendemain qui  commence de manquer  aux  heures, dans  l’appréhension des maux  qui d’une  part se  multiplient, d’autre  part se  précisent, se  pressentent, finalement se guettent. On se   cache dans  l’angle des rideaux, près  de  la fenêtre, dans  la compagnie  des  livres, c’est-à-dire on se  cache dans  les souvenirs  du  monde.  On se  dérobe à sa  peur dans  les souvenirs les  plus  vivants qui sont  laissés du monde. On se retire dans  les  moments les  plus touchants qui ont  vécus au  plus tendre et au  plus ravageur de l’enfance. On se  plait à les  mouvoir au fond  de  nous, à les  revivre.

*

Il est bon  dans  les  heures  du  jour,  dans  les créations  de  l’art,  de se donner  des  instants  d’appui sur des souvenirs aimés.

C’est d’ailleurs  la  manière des rêves  à  l’instant où on ferme  les  paupières dans  la  nuit.

[…]

Etude plage 1

Lu 608 fois Dernière modification le lundi, 15 janvier 2024 16:44